NEWS

Page de nouvelles et d'informations relatives au Sud-Ubangi

Sur cette page, vous trouverez des liens vers des articles qui aideront le lecteur à mieux comprendre comment on vit dans le Sud-Ubangui. Les bons côtés et les difficultés. Des expériences vécues, des projets réussis, mais aussi l'explication de des échecs subis...  

Radio Okapi : Formation des éleveurs et agents communautaires à Gemena (27.05.2014)

Cliquer sur le lien :
Formation-des-eleveurs-agents-communautaires-gemena


Témoignage personnel : Mais, pratiquement, comment fait un jeune de Gemena, avec un minimum de ressources, pour poursuivre une formation universitaire ? (6.6.2014)

L'auteur, c'est Patrick. Il est né dans le Sud-Ubangi, à Bokonzi, et a poursuivi sa scolarité à Budjala et ensuite à Bwamanda, dans un collège catholique situé à quelques dizaines de kilomètres de Gemena. A la fin des humanités, il désirait vraiment poursuivre ses études et même devenir médecin ! Issu d'une famille relativement modeste, ce n'était pas vraiment possible sans qu'il ne trouve lui-même de quoi contribuer largement au coût de ces études. Il nous écrit pour nous raconter comment lui et plusieurs amis s'y sont pris. Récit à méditer...
Aujourd'hui, Patrick termine son premier doctorat en médecine à l'Université de Kinshasa.
 

COMMENT LES JEUNES GENS DU SUD UBANGI
ARRIVENT- ILS A FINANCER LEURS ETUDES UNIVERSITAIRES
A KINSHASA/RDC ?

Gemena est au centre d'une belle région dans la province de l’équateur en  RD-Congo, comme beaucoup d’endroits au Congo (RDC) mais peu connue  au monde, voilà pourquoi sa population animée par l’esprit de développement se bat pour porter haut son flambeau.

Suite aux conditions de vie qui laissent à désirer, les parents n’arrivent pas à financer les études de leurs enfants au niveau universitaire. Les jeunes qui  terminent les humanités, la plupart d’entre eux se marient, et à peine une minorité poursuit les études  universitaires. Pour cette dernière catégorie ils doivent  d’abord  faire les champs, soit de maïs, arachides et autres produits pour amener et vendre à Kinshasa leur récolte et c'est cette somme d’argent qui servira à financer  les études pour la première année...   

Aux champs_1 
Les champs des étudiants... Ici, Oscar et François entretiennent soigneusement leurs cultures

Les années suivantes, ces étudiants font les jardins des légumes comme vous les voyez à travers ces images pour payer les frais académiques et se servir en alimentation. Signalons par ailleurs que les conditions du travail  leur sont difficiles  suite au manque d’outils appropriés pour ce genre de travail. (houes, bêches, machettes, arrosoir,  etc.…).

Vous et nous constatons vraiment que cette population a le souci de transformer sa région, mais hélas  elle éprouve de sérieux problèmes  tant sur le plan matériel du travail (confer supra) que pour les moyens financiers  pouvant lui permettre d'espérer faire des avancées considérables.

Une population motivée et si courageuse qui lutte pour le développement  de sa région dans les conditions précaires, mérite d’être soutenue pour l’aider à  objectiver ses projets.  

Patrick tgs_ar







Patrick TEGBESA

PAT_Financement_des_études_PDF


 à suivre...